Le café, un allié inattendu pour sublimer vos recettes

Le café, un allié inattendu pour sublimer vos recettes

31 juillet 2018 Non Par Alex

À condition de choisir une matière première de grande qualité, vous pouvez solliciter le café en cuisine, pour aromatiser et relever certains plats. Contre toute attente, il se substitue — ou complète — certains assaisonnements de façon originale, et les grands chefs sont d’ailleurs nombreux à l’incorporer dans leurs recettes. Découvrez quelques conseils pour bien utiliser cet ingrédient et en profiter pleinement !

Opter pour les meilleurs cafés

Quand il s’agit de préparer un plat et de le relever avec du café, vous ne pouvez pas vous contenter d’une alternative de piètre qualité. En effet, vous aurez besoin de goûts prononcés, d’une amertume mesurée, de notes aromatiques précises et connues. Vous pouvez très facilement trouver de délicieux cafés (à consommer tels quels ou à utiliser en cuisine) sur des sites comme https://www.moncafeitalien.fr/.

Relevez de belles pièces de viande

Le café se marie merveilleusement bien avec des viandes aussi reconnues que le filet mignon ou le magret de canard. Selon la nature de votre préparation, la sauce au café peut être conçue de différentes manières : diluée dans une crème épaisse avec quelques échalotes, ou même mélangée à du porto et de la cannelle, pour un goût plus fort et rustique (idéal avec le canard).

Respecter les consignes de la recette pour le choix du café

Généralement, lorsque l’on trouve des recettes de cuisine avec le café comme ingrédient sur Internet, des conseils sont ajoutés : privilégier un café biologique, choisir une version « ristretto » ou parfois même une préparation très serrée. Ces indications ont été spécialement pensées pour que l’harmonie entre les goûts soit idéale : vous n’aurez pas le même résultat si vous utilisez un breuvage fortement dilué ou quelques cuillères d’une mixture concentrée ! Ainsi, si vous débutez, suivez les recommandations… Quand vous maîtriserez mieux le sujet, vous pourrez vous autoriser davantage de libertés.

Connaître le degré de torréfaction du café utilisé

En cuisine, chaque café apportera un goût différent. Les torréfactions claires sont reconnues acides, les torréfactions moyennes plutôt compatibles avec le côté sucré et les torréfactions foncées, enfin, augmentent la sensation d’amertume. Compte tenu de ces différences flagrantes, vous comprendrez que selon la recette sur laquelle vous vous positionnez, vous n’allez pas sélectionner la même torréfaction !

Oser toutes les combinaisons

Même s’il n’est pas toujours facile de choisir le bon café pour personnaliser ses plats, les professionnels de la cuisine s’accordent volontiers sur la nécessité de faire preuve d’un minimum d’audace, pour tenter de nouvelles combinaisons. Pour Niki Segnit, par exemple, on peut aussi bien marier le café avec l’amande, le chocolat que la cerise, le fromage de chèvre et même l’orange. Naturellement, côté salé, les opportunités ne manquent pas non plus : le café apparaît désormais dans des recettes de fruits de mer, avec des champignons, de la betterave ou même des viandes (bœuf, porc, canard).

Si votre pause-café est un rituel et si vous pensez tout connaître de cette boisson, vous n’avez très certainement pas encore utilisé tout son potentiel en cuisine. Pourquoi ne pas tenter une recette, sucrée ou salée ? L’occasion de manger différemment, tout en retrouvant le plaisir de préparer soi-même des plats originaux pour toute la famille.